Les pathologies et traitements soignés par l’ostéopathie

En rétablissant l’équilibre au sein des systèmes qui composent le corps humain, l’ostéopathie permet de traiter des pathologies variées. Souvent, on l’associe en premier lieu aux problèmes de motricité et aux affections courantes comme le mal de dos. C’est parfaitement juste, mais c’est aussi réducteur, dans la mesure où son champ d’application est bien plus important ! Voici un tour d’horizon des pathologies que l’ostéopathie est susceptible d’adresser.

Dossier : Le remboursement des frais d’ostéopathie

L’ostéopathie pour résoudre les problèmes de motricité

Le système musculosquelettique est concerné au premier chef, puisque c’est précisément au niveau des muscles et des articulations que l’ostéopathe va opérer ses manipulations. Au niveau locomoteur, on distingue généralement les problèmes aigus, qui découlent d’un accident ou d’un traumatisme, et les affections chroniques dues à un phénomène récurrent ou à de mauvaises habitudes de posture.

Pour les douleurs aiguës, l’ostéopathie se révèle efficace au niveau des muscles, des tendons et des articulations. Elle permet donc de traiter les entorses et les tendinites occasionnées, par exemple, par une pratique sportive intensive. Elle participe dans le même temps à la récupération suite à une chute ou une fracture, en parallèle des soins cliniques ou orthopédiques traditionnels.

Après palpation préalable visant à bien identifier l’origine de l’affection chronique, l’ostéopathe va également pouvoir s’atteler à résorber des douleurs de type lombalgie, dorsalgie, périarthrite ou scoliose. Le traitement l’ostéopathique est donc adapté chez les sujets souffrant de hernie discale. Bien mené, il soulage suffisamment pour limiter le recours aux médicaments de type anti-inflammatoires.

Traitement des pathologies neurologiques

Les douleurs nerveuses comme la sciatique, la cruralgie ou la névralgie sont le plus souvent dues à la compression d’un nerf. Dans la mesure où elle va s’attacher à repositionner les différents éléments d’un système corporel, l’ostéopathie se révèle parfaitement efficace dans le traitement de ces pathologies. Elle permet rapidement de diminuer les symptômes les plus douloureux, en réduisant la pression subie par le nerf sciatique.

L’ostéopathe s’intéresse également aux migraines et céphalées chroniques avec une approche qui repose plus sur l’identification de la cause du mal que sur la réduction des symptômes. La migraine est une affection mal connue, dont l’origine est parfois à chercher bien loin du système nerveux ou des organes de la tête. En ostéopathie, la priorité sera donc de poser un diagnostic précis sur les causes de la migraine, afin de déterminer ensuite comment rétablir l’équilibre dans la région du corps concernée.

Troubles du système digestif

On dit parfois que parfois que l’intestin est notre second cerveau. Le système digestif joue en effet un rôle crucial dans l’équilibre général du corps. Du fait de cette position centrale, il est en première ligne quand il s’agit d’accuser le contrecoup d’un déséquilibre. Là encore, l’ostéopathie va pouvoir influencer favorablement certaines pathologies comme la constipation, les aigreurs d’estomac ou la digestion difficile.

Comme pour les dysfonctionnements neurologiques, la démarche va consister à identifier une éventuelle cause exogène aux problèmes digestifs. Au besoin, les manipulations se concentreront plus précisément sur la région des viscères pour aider à faire passer les nuisances telles que les ballonnements ou les flatulences.

Dysfonctionnement de la sphère ORL

Les troubles ORL récurrents peuvent découler de sources diverses : ils peuvent provenir d’une origine digestive, mais aussi survenir suite à un déséquilibre au niveau osseux (crâne par exemple) ou musculaire (tension excessive au niveau des maxillaires). La sphère ORL est un environnement complexe, ou la moindre perte de mobilité est susceptible d’entraîner des effets de bord importants.
L’ostéopathie est donc tout à fait appropriée pour travailler au rétablissement de la bonne motricité de l’ensemble, avec un travail qui se portera souvent sur le visage, le cou ou le haut de la colonne vertébrale.

Ostéopathie et troubles psychologiques ?

Le corps n’est pas qu’une simple mécanique et la démarche ostéopathique n’est pas anodine. Elle entraîne chez le sujet une forme de prise de conscience de son corps et des équilibres qui en sous-tendent le fonctionnement. De ce fait, elle accompagne efficacement un traitement centré sur des troubles psychologiques. Dans certains cas, elle aide directement à les surmonter.

En soulageant les tensions musculaires ou articulaires, elle participe au bien-être général du patient, ce qui se traduit par le ressenti d’une amélioration au niveau de la psyché. L’ostéopathie offre donc un soutien efficace aux autres médecines quand il s’agit de lutter contre le stress ou la dépression. Elle joue également un rôle positif chez les sujets qui souffrent de troubles du sommeil, puisque les mobilisations favoriseront l’apparition de l’état de détente nécessaire à l’endormissement.

Efficace pour les traumatismes physiques ou émotionnels

Avec un effet sensible aussi bien sur le corps que sur l’esprit, l’ostéopathie sait traiter l’impact des traumatismes sur l’organisme. On pense notamment aux chutes et aux blessures occasionnées par la pratique d’un sport, mais aussi aux conséquences qui peuvent découler d’un accident de la route. Lors d’une collision entre deux voitures, les victimes subissent ainsi un double choc, physique et émotionnel. Contrairement à l’approche clinique, la démarche ostéopathique va envisager les deux facettes de ce chic et travailler à les traiter comme un tout.

Ostéopathie et grossesse

Dernier champ d’application et non des moindres : l’ostéopathie est utile pour soulager les maux et douleurs que connait la femme enceinte pendant la grossesse. Le poids du bébé, le dérèglement hormonal et le stress lié à la période entraînent une large palette de douleurs et de désagréments qui parfois compromettent le bon déroulement de la grossesse. Il est donc primordial de travailler sur le bien-être de la future mère et de profiter d’une consultation ostéo pour voir comment atténuer les maux de tête, les douleurs de dos ou les problèmes de circulation qui ne manquent pas de survenir. Sur un corps aussi tendu, les bienfaits sont généralement immédiats et durables.

Dans tous les cas et quelle que soit la pathologie, l’ostéopathe s’attachera en premier lieu à identifier avec précision les symptômes et le diagnostic associé. Les mobilisations ne viendront que dans un deuxième temps, en fonction de la complexité du terrain et du passé traumatique.

Besoin d’une mutuelle qui rembourse bien les frais d’ostéopathie ?

Comparez les mutuelles